La politique menée pour la Fonction publique #Bilan

_DSC3610

Aujourd’hui a eu lieu le dernier Conseil Commun de la Fonction publique (CCFP) de ce quinquennat. L’occasion de faire le bilan de notre politique menée pour la Fonction publique, qui a permis d’améliorer le quotidien des agents, consolider les valeurs de la Fonction publique, tout en préparant l’avenir de nos services publics.

Découvrez mon bilan :

fichier pdf Bilan MFP – avril 2017

Une conseillère diplomatique pour l’Archipel !

Je suis heureuse de l’arrivée de la conseillère de coopération régionale qui a pris cette semaine ses fonctions à la préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Cette création de poste était un engagement du Premier ministre lors de sa visite dans l’Archipel en octobre dernier, en réponse aux demandes du Député. Engagement tenu donc ! Pour la première fois, Saint-Pierre-et-Miquelon va bénéficier d’une conseillère diplomatique dédiée à la mise en place et au suivi de la coopération dans le bassin régional de Saint-Pierre-et-Miquelon en renforçant les liens entre l’archipel, les Provinces-Atlantiques et le Québec.

En lien direct avec l’ambassade française à Ottawa et les Consuls généraux de France ainsi qu’avec les élus et les acteurs socio-économiques de l’Archipel, elle défendra nos intérêts et évaluera l’impact des décisions régionales prises par le Canada. Elle gérera également les problèmes individuels, posés notamment par l’AVE.

Ce nouveau poste est une chance pour renforcer les échanges et accompagner les projets dans les domaines économique, éducatif, culturel et institutionnel avec notre voisin canadien. C’était notamment l’une des préconisations du rapport « Paugam » sur la place et le rôle de l’Archipel dans les relations entre l’Union européenne et le Canada.

Bon travail à elle !

Soutien fort au plus haut niveau de l’Etat à la filière pêche de SPM

beothuk

Je me félicite du travail collectif qui a conduit à une prise de décision rapide du gouvernement français pour la défense des intérêts de SPM.

Alors que se tenait, les mardi 28 et mercredi 29 mars, le 23ème Conseil consultatif franco-canadien en matière de pêche à Ottawa, les discussions concernant la morue du 3PS se sont tendues. En raison de la diminution du stock de morues dans cette zone, la partie canadienne a proposé de réduire drastiquement le TAC (Taux Admissible de Capture) de 50%, mettant ainsi en péril l’avenir du secteur pêche de notre Archipel.

Alertée par la SNPM et le député Stéphane CLAIREAUX sur cette situation critique, j’ai rencontré le Premier Ministre qui a immédiatement soutenu ma demande d’intervention et fait savoir à la délégation sur place de tenir bon sur leur proposition de se limiter à 25% de baisse.

La délégation française*, soutenue par le gouvernement français, a tenu une position ferme et déterminée.

En travaillant main dans la main, acteurs locaux (secteur privé comme public) et nationaux, nous avons réussi à faire bloc et à réagir d’une même voix pour défendre à temps les intérêts de l’Archipel.

La situation est inédite. Jamais dans nos discussions franco-canadiennes, nous n’étions arrivés à un tel blocage. Les discussions devront reprendre avec la partie canadienne dans un cadre qui devrait garantir les intérêts de l’Archipel. Nous y veillerons collectivement, chacun à notre niveau.

 

*Composition de la délégation française :

Chef de délégation :

  • M. Laurent Bouvier (Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer)

Conseillers :

  • M. Henri Jean (Préfet de l’Archipel)
  • Mme Vickie Girardin (Préfecture SPM)
  • M. Joël Duranton (DTAM)
  • Mme Julie Matanowski  (Affaires maritimes)
  • M. Benoît Tourtois   (Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer)
  • M. Joël Vigneau (Ifremer)
  • M. Herlé Goraguer (Ifremer SPM)
  • Mme Christiane Laurent-Monpetit (Ministère des Outre-mer)
  • M. Mathieu Schuster (Ambassade de France au Canada)

Observateurs :

  • M. Stéphane Claireaux (Député SPM)
  • M. Stéphane Artano (Président de la Collectivité)
  • M. Bruno Detcheverry (SNPM)
  • M. Rudy Palatchi (Représentant artisans pêcheurs SPM)

Accélérer la mobilité des fonctionnaires ultramarins !

Ericka et Annick

La mobilité des fonctionnaires ultramarins, ce n’est plus un concept !

Grâce à la loi sur la déontologie des fonctionnaires et suite à la promulgation la loi sur l’égalité réelle Outre-mer, le 1er mars dernier, le centre des intérêts matériels et moraux (CIMM) devient enfin une priorité légale d’affectation pour tous les fonctionnaires de l’État !

Je suis heureuse d’avoir contribué à faire avancer les droits des fonctionnaires ultramarins !

L’instauration du CIMM répond à une demande ancienne et juste des fonctionnaires originaires d’Outre-Mer de pouvoir être prioritaires pour obtenir une mutation sur leur territoire d’origine.

Afin d’accélérer sa mise en place, j’ai signé cette semaine, avec la ministre de l’Outre-Mer Ericka BAREIGTS, une circulaire à destination de toutes les administrations de la Fonction publique de l’État pour qu’elles appliquent rapidement et en toute transparence ces nouveaux droits pour les ultra-marins.

Pour en savoir plus :

fichier pdf Circulaire CIMM

Oui, les agents publics ont tout à gagner avec le protocole PPCR !

Je souhaite répondre à certaines interrogations qui me sont parvenues, notamment au CHFD de Saint-Pierre-et-Miquelon, concernant la rémunération des agents suite à la mise en place du protocole PPCR (protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations).

Même si certains ont affirmé le contraire, le protocole PPCR revalorise la rémunération de tous les agents des trois versants de la fonction publique.

Depuis ce début d’année, les agents qui ont bénéficié de ce protocole ont vu leur indice progresser grâce à un reclassement dans la nouvelle carrière et la transformation de primes en points.

Et en février c’est l’ensemble des agents publics qui ont bénéficié de la revalorisation du point d’indice de la fonction publique. La revalorisation des indices améliore les perspectives de retraite.

S’agissant du transfert primes-points, il se matérialise sur le bulletin de salaire par une augmentation du traitement du même montant que l’abattement de primes correspondant. Il n’y a donc aucune perte de salaire. Ces revalorisations indiciaires amélioreront les pensions des agents qui partiront à la retraite.

Certains ont fait remarquer que le numéro d’échelon a diminué (mais pas l’indice, qui a augmenté), cela correspond au reclassement dans les nouvelles grilles revalorisées.

Voilà les éléments que je souhaite apporter à ceux qui font croire que les agents publics auraient perdu en terme de rémunération ou de points de retraite !

 

La Force du Collectif : un Nouvel Elan pour l’Archipel !

La Force du collectif

Au cours de ces prochaines semaines, l’Archipel connaitra trois échéances électorales majeures. L’élection pour la présidence du conseil territorial en mars, l’élection présidentielle à la fin du mois d’avril et l’élection législative en juin. Vous allez donc choisir, en conscience, des élus qui porteront votre voix à l’échelle locale et nationale pour les années qui viennent.

Ces scrutins doivent nous offrir une vision claire et judicieuse pour l’avenir de l’Archipel.  Avec Cap sur l’Avenir, nous en avons posé les premières bases en projetant de faire de notre territoire une plateforme tournée vers l’économie bleue. Cette fantastique opportunité de développement nous tend les bras. Comment pourrions-nous la laisser passer ?  

Vous le savez, en tant que présidente de Cap sur l’Avenir, et quels que soient les mandats que j’ai exercés, je me suis toujours investie pour répondre aux besoins de notre territoire tout en préparant son avenir. Malgré les responsabilités qui ont été les miennes, j’ai toujours souhaité garder un lien direct avec chacun d’entre vous.

Certains se sont étonnés que je ne sois pas la tête de liste pour Cap sur l’Avenir pour la prochaine élection du conseil territorial. Pour moi, la politique n’est pas un métier et je pense qu’un véritable responsable politique n’a pas à être au centre de tout. Il doit au contraire faire émerger de nouveaux visages et continuer de porter les valeurs d’un collectif tout au long de sa vie publique.

J’ai confiance en notre jeunesse, en sa soif d’expérience, en son énergie. Si cette force est mise au service de l’intérêt général, alors c’est le développement futur de notre territoire qui gagne en cohérence ! C’est pourquoi je suis heureuse que Matthew Reardon conduise la liste de Cap sur l’Avenir,  je suis fière des étudiants et des actifs tous secteurs confondus qui nous ont rejoints, et je suis fière de tous ceux qui ont participé à nourrir ce projet. Tous ensemble nous formons une force citoyenne et associative.

Cap sur l’Avenir s’est toujours inscrit dans une démarche qui dépasse les clivages traditionnels. Nous misons sur une démocratie apaisée où la confrontation des idées prime sur l’affrontement de personnes. C’est notre conception de la politique et c’est le sens de notre mouvement.

Mon rôle d’élue, que j’ai à chaque instant rempli avec passion, a toujours consisté à faire rayonner notre Archipel à l’intérieur et en dehors de nos frontières. Je me félicite que pour la première fois dans l’histoire, Saint-Pierre-et-Miquelon ait reçu la visite d’un président de la République et d’un Premier ministre au cours du même mandat.

Faire rayonner notre territoire, c’est aussi mettre en valeur ses atouts et ses richesses, à Saint-Pierre comme à Miquelon pour renforcer son attractivité. Et cela ne peut se faire sans un réel désenclavement de notre territoire, sans un véritable accompagnement des initiatives locales, qu’elles viennent des entreprises, des associations ou des particuliers, et enfin, sans stratégie de formations d’avenir.

Un territoire qui rayonne c’est aussi un territoire qui valorise sa culture, son identité et sa population, un territoire où il fait bon vivre, un territoire qui sait renouer avec ses mécanismes de solidarité !

Notre méthode c’est la force du collectif. C’est l’engagement de citoyens qui ont des profils variés mais qui veulent améliorer la vie de la cité. Car ce sont nos différences qui nous rendent plus forts, et donc plus complémentaires. Et ce sont grâce à elles que nous étoffons nos idées et concrétisons nos projets.

Je sais l’investissement et les devoirs qu’impose l’engagement auprès des citoyens. Je poursuis, avec Cap sur l’avenir, mon engagement au service de l’intérêt général de notre Archipel. Vous pouvez compter sur moi pour défendre, demain, au sein de la Collectivité Territoriale, la vision et les valeurs de progrès que nous portons.

1...34567...200



Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus