A Marseille pour le CIMer

J’étais aujourd’hui à Marseille pour le nouveau Comité Interministériel de la Mer (CIMer), avec le Premier Ministre.

20161104_103547(0)

Le CIMer est chargé de fixer les orientations de l’action gouvernementale dans tous les domaines de l’activité maritime. C’est à travers cette instance que l’Etat apporte son soutien aux porteurs de projets maritimes.

Définir les métiers de la fonction publique liés à la mer.

J’ai annoncé le lancement d’une mission, portée par mon ministère et le ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, qui a pour objectif de définir les compétences de l’administration de la mer de demain et donc les futurs emplois publics maritimes.

Afin de s’adapter aux besoins du 21ème siècle, il est nécessaire d’évaluer les missions des fonctionnaires maritimes des collectivités territoriale et de l’Etat.

Une fois les futurs métiers définis par cette mission, il sera possible de transformer, en tant que de besoin, les formations initiales et continues des fonctionnaires se préparant puis se consacrant aux métiers de la mer. Et surtout de réfléchir à des formations maritimes dans les outre-mer, car les fonctionnaires ultra-marins exerçant des métiers liés à la mer sont encore trop peu nombreux !

Développement maritime de l’Archipel : le gouvernement tient ses engagements.  

Le CIMer a également reprécisé les contours des annonces faites par le Premier ministre pour soutenir le développement de l’économie maritime de SPM.

En effet, moins de 3 semaines après l’annonce faite par le Premier ministre sur l’Archipel, le CIMer a acté le financement de 6 à 8 millions d’euros pour réhabiliter le quai en eaux profondes et ainsi doter Saint-Pierre-et-Miquelon d’un véritable terminal de croisières. Condition siné qua non du développement touristique de l’Archipel !

La mise en place d’un groupe de travail interministériel piloté par le préfet, épaulé par le ministère de la Mer a été actée. Ce groupe aura pour mission d’organiser et de chiffrer précisément la réalisation des travaux dans les plus brefs délais.

Enfin, Le CIMer a confirmé, pour l’été 2017, la venue de l’Antea : un catamaran de 35 mètres avec à son bord 23 marins et 10 scientifiques. Leur mission : dresser l’inventaire des ressources maritimes et halieutiques de l’Archipel et étudier les opportunités nouvelles !

 

2 Réponses à “A Marseille pour le CIMer”


Laisser un Commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus